Le pétrole une énergie fossile ou renouvelable ?

Le pétrole une énergie fossile ou renouvelable ?


Le pétrole une énergie fossile ou renouvelable ?

Source d'énergie la plus utilisée dans le monde, le pétrole est connu comme étant une énergie fossile. Or, il se trouve que ses conditions géologiques permettent de dire que c'est une énergie renouvelable. Par ailleurs, on peut se poser des questions sur la nature réelle de cette source d'énergie. Il y a bien une raison pour laquelle on qualifie le pétrole d'énergie fossile.

Qu'est-ce qu'une énergie fossile ?

Avant de se pencher sur la nature du pétrole, il convient de se demander ce qu'est une énergie fossile. Toute énergie stockée dans le sous-sol de la terre est dite fossile. Ces énergies se présentent sous forme d'hydrocarbures.

Elles sont principalement issues de la sédimentation des matières organiques, enterrées dans le sous-sol depuis au moins une centaine de millions d'années. Elles s'obtiennent par combustion. Il en est ainsi du charbon, du pétrole et du gaz naturel.

Pour pouvoir être extraites, transformées, puis utilisées, ces énergies subissent plusieurs phases de transformation dans le sous-sol. Après la sédimentation ou la fossilisation des matières organiques se produisent la maturation et l'emprisonnement.

Les énergies renouvelables

Par opposition aux énergies non renouvelables, les énergies renouvelables sont inépuisables.

Elles trouvent leurs sources à partir d'éléments naturels tels que le soleil, le vent et l'eau. Le qualificatif renouvelable se justifie par le fait que l'énergie se renouvelle au fur et à mesure qu'on l'utilise.

Ainsi, une énergie est dite renouvelable si elle ne s'épuise pas rapidement après utilisation. Autrement dit, c'est une énergie qui se régénère presque aussi vite qu'elle a été consommée.

Le pétrole, une énergie renouvelable du point de vue géologie

Par rapport aux caractéristiques citées précédemment, c'est seulement du point de vue géologie que le pétrole est considéré comme étant une énergie renouvelable. En effet, la sédimentation des matières organiques, la maturation et l'emprisonnement sont des phases qui peuvent se renouveler.

D'ailleurs, on assiste aujourd'hui à ce renouvellement. Néanmoins, il faut attendre plusieurs millions d'années avant de trouver de nouveaux gisements de pétrole. Ainsi, le pétrole ne se renouvelle pas sur une échelle de temps humain. Concrètement, comparé aux besoins en pétrole dans le monde, le pétrole peut même être qualifié de source d'énergie épuisable.

D'une part, la consommation de pétrole est de 91,3 millions de barils par jour, soit au moins 1000 barils par seconde. D'autre part, le pétrole ne se renouvelle que sur un ordre de 100 000 à 300 000 barils par an. On en déduit que l'Homme consomme en cinq minutes ce que la nature produit en un an. Donc, le pétrole est une énergie fossile, c'est-à-dire une énergie non renouvelable. Par conséquent, il convient de le gérer correctement.

C'est justement dans cette optique que se développe la société Philia, une entreprise internationale spécialisée dans les énergies pétrolières. Existant depuis cinq ans environ, Philia évolue dans un environnement composé de collaborateurs qualifiés, dont Ikenna Okoli qui a largement contribué au développement de la société.